Développement des dents de bébé

Dentiste enfants
Dentiste enfants

Adultes, on ne se souvient pas de nos premières dents de lait, mais on se souvient des
premiers caprices pour éviter le brossage des dents quotidien. Maintenant, on comprend
pourquoi nos parents luttaient chaque jour pour que leurs enfants se brossent bien les
dents, et ce dès le plus jeune âge. En effet, il est plus qu’important de prendre soin de la
dentition des enfants, et même des bébés. L’hygiène bucco-dentaire doit s’installer avant
même la poussée des premières dents de lait ! Pour commencer, avec un bébé, il faut
bannir les éléments à base de sucre. Cela permettra d’empêcher de futurs caries. Ensuite,
pour habituer son bébé au brossage de ses futures dents, l’idéal est de nettoyer ses
gencives avec un gant de toilette imbibé d’eau. Ce n’est pas forcément une action
évidente à effectuer, mais cela facilitera le geste du brossage lors de l’arrivée des
premières dents de lait.

Lorsque celles-ci arriveront, le plus important va être d’apprendre ce fameux geste avec
bébé, et d’instaurer une séance brossage deux fois par jour. Les premières dents de lait
percent en général vers 6 mois, mais ce chiffre est donné à titre indicatif. Chaque enfant
est différent, et ses premières dents de lait peuvent apparaître plus tôt ou au contraire bien
plus tard. N’hésitez pas à consulter un dentiste dès les 1 an de bébé atteints, afin de
mieux vous renseigner et de ne pas vous inquiéter à la moindre anomalie.
Les dents de lait d’un bébé vont ensuite pousser à une allure régulière jusqu’à ses trois
ans.

En général, elles poussent toujours dans le même ordre, mais là encore, pas de
panique si vous remarquez une dent censée arriver plus tard, ou si à l’inverse une autre
n’arrive pas. Chacun son rythme ! Mais voici le schéma dit « normal » : les premières
dents à faire leur arrivée sont généralement les incisives du bas, puis celles du haut, entre
6 et 12 mois. Viennent ensuite les incisives latérales, entre 9 et 13 mois. Les suivantes
sont en général les premières molaires, entre 13 et 19 mois, puis les canines qui trouvent
leurs places entre 16 et 22 mois, et pour finir, les deuxièmes molaires viennent s’installer
entre 25 et 33 mois.

Pendant tout ce temps, la deuxième série de dents (les dents définitives) se prépare et se
développe dans les mâchoires, et vient remplacer les dents de lait entre 5 et 16 ans. C’est
donc un long et fastidieux travail qui se met en place dans la bouche de nos bébés, et l’on
comprend alors les possibles douleurs liées à ces événements. Cette douleur, là encore,
varie selon l’enfant. La pousse des dents peut tout à fait passer inaperçue comme elle
peut provoquer des rougeurs, des bleus et peut rendre un bébé inconfortable. Attention, la
fièvre est une idée reçue ! La pousse des dents n’est pas censée rendre malade un
enfant, et si c’est le cas, il faut consulter un médecin.

Si vous voyez votre bébé porter souvent sa main à sa bouche ou essayer de mordre tout
ce qui lui passe sous la main, c’est un indice de l’arrivée des dents. Pour le soulager, vous
pouvez lui frotter les gencives avec votre doigt propre, ou lui donner un anneau de
dentition réfrigéré. L’amener tôt chez le dentiste est également recommandé, d’abord pour
l’habituer mais aussi vérifier régulièrement que tout va bien.

L’usage de la tétine est quant à lui de plus en plus déconseillé. La tétine peut provoquer
des problèmes lors de la poussée des dents, et affecter la structure de la bouche de votre
bébé. Au plus tard, la tétine doit être envoyée aux oubliettes vers les 1 an d’un bébé.
Si tout se passe bien et que l’hygiène dentaire de votre enfant est irréprochable dès son
plus jeune âge, vous pourrez vous applaudir en voyant ses 20 quenottes propres et
brillantes aux environs des trois ans de votre petit bout !

Prenez soin de la santé de votre enfant.

Le tartre

Tartre
Tartre

Votre dentition présente une coloration jaunâtre en bordure des gencives? Il est fort probable qu’il s’agisse de tartre. Cette tâche inesthétique peut favoriser l’apparition des pathologies gingivales, le déchaussement dentaire ou encore les caries dentaires.

Qu’entend-on par tartre ?

Le tartre désigne un dépôt dentaire calcifié. Ce dépôt émane du mélange de salive, d’aliments et de liquides. L’accumulation de cette plaque dentaire se consolide sur l’émail et ne peut être lessivé que par un dentiste.

On distingue deux types de tartres :

  • Supra-gingival : perceptible à l’œil nu et blanchâtre. Une coloration blanche pouvant rapidement virer au jaune au fil du temps en particulier au contact des boissons, des aliments et du tabac.
  • Sous-gingival : de couleur jaune foncé, il se situe au niveau de la gencive. La couleur jaunâtre qui caractérise ce tartre émane des produits de dégradation du sang.

Dentition : origines du tartre

L’observation du tartre révèle que celui-ci est constitué de 70 % de matières minérales (cristaux de calcium et du magnésium issu de la salive). Les incisives inférieures sont les plus touchées, car ils sont plus proches des canaux excréteurs de salive.

Quels sont les facteurs favorisants le tartre ?

Maints facteurs contribuent à favoriser l’apparition du tartre. Dans un sens, des situations telles que :

  • La mise en place d’une prothèse dentaire inappropriée
  • La consommation de tabac
  • Une carie mal traitée
  • Une mauvaise occlusion dentaire

Et dans l’autre, tout ce qui est favorable au développement des bactéries nuisibles, notamment :

  • Le stress (facteur défavorisant la résistance des anticorps)
  • De nombreux traitements médicamenteux
  • Des maladies comme le diabète

Comment prévenir le tartre ?

Une alimentation saine et une meilleure hygiène dentaire sont les principales habitudes qui permettent de prévenir le dépôt de la plaque dentaire. Le tartre ne pose pas seulement un problème esthétique. Il peut entrainer à la longue une inflammation des gencives, si vous ne faites rien pour prévenir ou pour vous détartrer.

  • Se brosser les dents au minimum 02 fois par jour à l’aide d’une brosse à dent pas trop large pour la bouche, et doté de soies douces et arrondies. Aussi, appliquez à chaque fois un dentifrice écologique et naturel.
  • Consulter régulièrement un hygiéniste dentaire ou un dentiste (comme au centre dentaire Laval ici) pour un nettoyage dentaire et un examen bucco-dentaire.
  • S’alimenter sainement et limiter la consommation de sucre.
  • Encourager vos enfants à se nettoyer les dents 2 fois par jour.

Comment se débarrasser du tartre dentaire ?

Le lessivage du tartre passe par une séance de détartrage.

  • Effectué par un spécialiste (dentiste), le détartrage est la seule manière de prévenir des gingivites et des caries.
  • La plupart du temps, ce traitement est appliqué une fois par an.
  • D’autre part, si on garde une bonne hygiène bucco-dentaire, vous pouvez limiter la formation de la plaque dentaire au fur et à mesure qu’elle se forme.

Les compléments bénéfiques et aliments

  • La consommation régulière des légumes crus et les fruits sont les aliments les plus conseillés, notamment les légumes à feuilles vertes comme la roquette, la blette et les pommes.
  • Il est conseillé le sésame pour sa grande teneur en calcium.
  • La stévia avec ses vertus édulcorantes naturelles.
  • L’eau de mer et ses vertus reminéralisantes, aide à renforcer et à laver les dents.
  • L’argile blanche à usage oral pour son apport d’alcalins pour l’organisme et l’équilibre du pH de la bouche.
  • La coenzyme Q-10 est conseillée quant à lui pour prévenir la

En somme, il est crucial de consulter immédiatement, si vous observez des signes d’accumulation de tartre.

Le blanchiment des dents chez le dentiste

Blanchiment des dents

Avoir les dents colorées est un véritable fléau : en plus de ne pas être très esthétique, cela peut également nuire à la santé! Par contre, des dents saines et un sourire éclatant sont une véritable valeur ajoutée pour l’image et le moral. Dans ce cas, se faire blanchir les dents est une bonne option. Et pour un blanchiment impeccable, il est préférable de se rendre auprès des spécialistes tels que le dentiste! Détails.

Dents colorées : quelles sont les causes?

Plusieurs facteurs peuvent entraîner le changement de couleurs des dents. On peut citer :

  • Le tabac et la cigarette
  • Les aliments très pigmentés
  • Les traumatismes dentaires qui entraînent la coloration marron, grise, voire noire des dents
  • Caractère héréditaire
  • Le vieillissement naturel
  • Les boissons : café, vin rouge
  • Les médicaments qui contiennent de la tétracycline (antibiotique…)
  • Le manque d’hygiène qui entraîne l’accumulation de tartre et plaque dentaire…

Les colorations peuvent être superficielles et donc faciles à éliminer, notamment celles dues à l’alimentation et à l’hygiène. Alors que dans le c as des colorations en profondeur causées par les traumatismes, caractères héréditaires ou encore la prise de médicament, il faut une prise en charge spécifique.

Blanchiment des dents : pour un sourire resplendissant!

Le sourire fait partie des choses que l’on remarque en premier chez une personne : quand on a des dents colorées, cela devient une véritable gêne aussi bien pour la personne concernée que pour son interlocuteur! À la fois véritable promesse de séduction et de santé, avoir un beau sourire passe avant tout par une denture blanche, bien alignée et saine! En effet, un sourire resplendissant de blancheur est un signe de santé, de jeunesse et de beauté!  Avec une dentition bien blanche on se sent bien dans sa peau : on gagne donc en confiance grâce à un sourire éclatant! Mais ce n’est pas tout! On paraît plus jeune, et c’est également un excellent moyen pour faire bonne impression auprès de son entourage. Bref, une denture éclatante est un argument incontournable de séduction!

Blanchiment des dents : pour une santé dentaire assurée!    

Les dents colorées peuvent entraîner des problèmes pour la santé, notamment s’il s’agit de colorations en profondeur : et dans le cas où elle est due à la prise de médicaments contenant de la tétracycline pendant l’enfance, non seulement les dents se colorent mais elles peuvent également tomber très jeunes. Donc, une prise en charge spécifique bien à l’avance est fortement recommandée. Concernant les colorations dues à la consommation d’aliments et boissons non-appropriées (tabac, vin rouge, thé, soda, cerises myrtilles…), les risques peuvent s’accroître si les dents ne sont pas soignées. Car non seulement elles changent de couleur mais cela peut aussi entraîner des maladies dentaires.     

Blanchiment des dents chez le dentiste

Aller chez le dentiste pour se faire blanchir les dents présente une multitude d’avantages : tout d’abord le premier atout, c’est que le traitement est totalement pris en main par des professionnels! En confiant le blanchiment de ses dents à un spécialiste, les résultats sont sûrs d’être plus satisfaisants. C’est que les dentistes maitrisent parfaitement les techniques les mieux adaptées à chaque problème dentaire. Mais ce n’est pas tout! Il faut également savoir que les procédés utilisés par le dentiste sont parfaitement méthodiques, avec l’usage de matériels de qualité supérieure qui assurent la fiabilité du traitement! Pour conserver une denture blanche et saine, le dentiste donne également des conseils pratiques pour ses clients. À noter qu’une fois le blanchiment des dents terminé, il faut adopter une bonne hygiène de vie.

Prévenir Alzheimer

Alzheimer est une pathologie dégénérative qui entraîne des troubles progressifs du comportement, de la mémoire et de la pensée.

Les symptômes et signes de la maladie d’Alzheimer

Si vous ou quelqu’un de votre entourage présente des troubles de mémoire ou des changements au niveau des aptitudes cognitives, ne les négliger pas. Prenez rendez-vous au plus vite avec un spécialiste afin de déterminer la cause.

– Pertes de mémoire régulières

– Difficulté à s’organiser ou à gérer des problèmes

– Difficulté à pratiquer les tâches au travail ou à la maison

– Confusion de lieu ou de temps

– Difficulté à articuler les mots ou à écrire

–  Difficulté à reconstituer un parcours récent

–  Changement dans les prises de décision

–  Changements de la personnalité et d’humeur.

Comment prévenir la maladie d’Alzheimer ?

Même chez les patients  touchés par la maladie d’Alzheimer, le changement de certaines habitudes quotidiennes pourrait aider à réduire des symptômes. Pour prévenir cette pathologie voici quelques gestes à adopter :

  • Faire travailler sa mémoire : les spécialistes sont unanimes là-dessus, la meilleure façon de préserver sa mémoire c’est de s’en servir le plus souvent possible. Cela retarderait l’apparition des symptômes. Aussi, il a été prouvé que des exercices intellectuels répétés aide la mémoire des personnes souffrantes de légers déficits cognitifs, et au même titre, aider à limiter l’évolution de la maladie chez les personnes malades.  De manière brève, il faut booster quotidiennement vos neurones avec des activités qui vous plaisent. Jouez aux damiers, au solitaire, au ludo, aux échecs, au sudoku, à des jeux qui nécessitent la réflexion.  Etudiez de nouvelles langues ; lisez, écrivez votre histoire dans un journal intime, apprenez à jouer d’un instrument de musique, etc.  occupez votre temps libre dans de nouveaux centres d’intérêts.  Quand vient la retraite, ménagez-vous, donnez-vous de nouveaux défis mentaux pour substituer ceux que vous aviez au travail. Plutôt que de chercher un numéro de téléphone dans votre agenda, ou dans votre répertoire mobile, essayez de vous le rappeler. Empruntez une rue différente pour vous rendre au marché par    Cela permettra d’exercer votre mémoire visuelle et votre orientation.
  • Etre physiquement actif : des recherches ont démontré que faire de l’exercice physique simple ( aller à vélo, marcher rapidement, nager, danser…) minimum 3 fois par semaine pendant 35 minutes freine considérablement l’évolution de la maladie, et même la ralentie chez des personnes à risque mais non atteints. Aussi, l’exercice physique retarde plusieurs des facteurs de risque des pathologies cardiovasculaires. N’oubliez pas, l’augmentation du rythme cardiaque assure une meilleure circulation sanguine et oxygénation du cerveau.
  • Une bonne alimentation : associée à des exercices intellectuels et physiques, bien se nourrir atténuerait les effets de l’âge sur le mécanisme intellectuel, chose qui pourrait ralentir le début de l’Alzheimer et réduire les symptômes déjà visibles. Les spécialistes recommandent une diète méditerranéenne, pauvre en viande rouge, mais riche en fruits et légumes, poissons, huile d’olive.
  • Disposer d’une vie sociale : la réclusion est un frein au bon fonctionnement du cerveau et précipite l’évolution de la pathologie, tandis que l’interaction sociale a un effet préventif. Profitez de la vie, s’entourer de bonnes personnes gardera votre cerveau.
  • La tête est une partie du corps à protéger : les traumatismes crâniens augmentent le risque d’être atteints par l’Alzheimer. Pour s’en prévenir, portez toujours un casque lorsque vous vous déplacez en moto ou à vélo et, par ricochet, attachez toujours votre ceinture de sécurité en voiture.
  • Dormir suffisamment : il faut bien dormir pour permettre au cerveau d’éliminer les toxines produites par l’activité des neurones pendant la période d’éveil.

Maison de retraite Laval